Conseils pour transformer (et moderniser) les plinthes à la maison

La plinthe idéale doit non seulement couvrir les espaces entre le sol et les murs, mais aussi mettre en valeur le style de la pièce dans son ensemble.

 

Les plinthes existent pour assurer la transition entre le mur et le plafond. Leur fonction est esthétique, mais aussi protectrice. Tout au long de l’histoire, les plinthes ont marqué leur présence depuis les bâtiments les plus anciens sans toutefois jamais se démoder. Que ce soit dans les bâtiments destinés au commerce, aux services ou aux habitations, ils sont encore assez courants. Ils se présentent sous différents formats, couleurs et matériaux, étant également bien plus qu’un simple objet décoratif.

Cet article présente quelques conseils sur les types de plinthes existants, sur la manière de tirer le meilleur parti de leur fonction décorative, jusqu’à la taille idéale et le processus d’application et de rénovation.

 

En règle générale, les plinthes ont 3 fonctions :

1 – Fonction de protection : ils protègent les murs d’éventuels chocs, de la saleté ou même de l’eau ou de l’humidité ;

2 – Fonction de finition : ils offrent une meilleure finition là où les murs rejoignent le sol. La plinthe assure une finition uniforme à la jonction de deux matériaux, qui constituent le mur et le sol et qui sont, généralement, différents. Certains modèles de plinthes vous permettent également de cacher le câblage électrique de la résidence, qui est encastré dans des rainures internes existant dans la plinthe ;

3 – Fonction esthétique : cette fonction revêt aujourd’hui une importance capitale. Il fonctionne comme un cadre de l’espace, mettant en valeur à la fois le sol et le mur, selon sa fonction et le type de matériau appliqué.

L’utilisation de plinthes entre les murs et les sols n’est pas obligatoire, cependant, sans son application, les murs peuvent se présenter plus vulnérables et sujets à des problèmes tels que l’humidité, nécessitant un entretien plus fréquent en raison de chocs occasionnels, de taches potentielles ou de coins endommagés.

Les plinthes existent dans une grande variété de styles, de tailles et de matériaux. Ils peuvent être fabriqués en polystyrène, PVC, MDF, céramique, pierre ou bois. De cette façon, il est possible de combiner différents types de matériaux afin de créer des environnements uniques, en tenant compte du style du mobilier et de l’espace où il sera appliqué. Après tout, la plinthe idéale ne doit pas seulement couvrir les espaces entre le sol et les murs, mais aussi renforcer le style de l’environnement dans son ensemble, en assumant un rôle primordial en ce sens.

 

Types de plinthes

Il existe de nombreux types de plinthes, des plus classiques, à l’aspect plus travaillé, aux plus modernes, aux lignes plus simples, droites ou même à la présence minimaliste, ou réduite. Ainsi, il existe trois grands types de plinthes existantes : conventionnelles, incrustées et inversées.

La plinthe conventionnelle – est la plus courante et la plus utilisée car elle est plus facile à installer et coûte moins cher. Dans cette option, la plinthe est superposée au mur, se détachant par rapport à lui, et c’est l’option qui permet une plus grande latitude en termes de décoration ;

Plinthe encastrée – est un type de plinthe qui est complètement à fleur de mur, ne présentant aucune sorte de surplomb. L’avantage de ce type de plinthe par rapport à la plinthe classique est qu’il n’y a pas d’accumulation de saleté sur le dessus de celle-ci ;

Plinthe inversée – Enfin, la plinthe inversée est celle qui présente le coût le plus élevé et nécessite une installation plus approfondie et spécialisée.

Ce type de plinthe est appliqué en installant un coin métallique qui est encastré dans le mur, créant une indentation entre le sol et le mur. Ce type de plinthe est largement utilisé lorsque vous souhaitez donner l’impression que le mur est surélevé par rapport au sol.

 

Comment tirer le meilleur parti de la fonction décorative de la plinthe ?

La plinthe doit-elle être assortie au sol ? Il n’existe pas de règle universelle et chaque cas est un cas d’espèce, en fonction de la finalité du projet. Dans certains cas, le matériau du sol peut être utilisé dans la plinthe, comme c’est le cas pour la céramique. Il n’est pas nécessaire que la plinthe suive le motif du sol, mais il est important qu’elle soit en harmonie avec les portes et les montants de porte.

18
Si vous voulez avoir l’impression d’allonger le mur, il est intéressant d’utiliser une plinthe de la même couleur que le mur. L’effet inverse se produira si vous utilisez une plinthe de la même couleur que le sol. En revanche, si l’intention est de mettre en valeur uniquement la plinthe, on peut utiliser une finition différente en termes de couleur des murs et des sols. Le choix dépend donc de l’intention du projet.

 

Comment choisir la finition la plus appropriée pour les plinthes ?

Le choix correct de la plinthe, comme nous l’avons déjà mentionné, peut être décisif pour l’apparence de l’environnement et pour la durabilité de la finition. Les plinthes en MDF, bois, ciment sont aptes à être peintes ultérieurement, mais nécessitent des peintures différentes, bien que celles en bois naturel aient déjà une finition vernie.

 

Les plinthes en polystyrène, un dérivé du plastique, sont extrêmement durables, très résistantes à l’humidité, et sont indiquées pour les zones plus humides de la maison comme les cuisines ou les salles de bains. Il est disponible sur le marché avec ou sans bourrelet, en différentes hauteurs, et on le trouve facilement dans les tons blancs ou bois. Il s’agit d’un produit écologique et d’une application facile et pratique, utilisant uniquement une colle spéciale.

Il y a aussi les plinthes en PVC, également développées pour les zones également humides et/ou mouillées, ayant une cavité interne et, tout comme celle en polystyrène, permettant le passage des câbles. Les plinthes en PVC et en polystyrène sont plus rentables que les plinthes en bois ou en MDF, avec une plus grande durabilité et un aspect très similaire.

Dimension idéale d’une plinthe

La plinthe doit être choisie en fonction de la zone de l’environnement. Vous devez tenir compte du fait que les petits environnements, lorsqu’on applique une plinthe plus élevée, peuvent sembler plus petits. Une pièce plus généreuse avec une petite plinthe aura également l’air inappropriée. Vous trouverez ci-dessous quelques hauteurs standard recommandées, regroupées en 3 groupes :

Petites plinthes – de 5 à 9 cm de hauteur

Plinthes moyennes – de 10 à 15 cm de hauteur

Grandes plinthes – de 15 à 25 cm de hauteur

 

Choisissez la taille de la plinthe en fonction de la taille de votre pièce. Si l’idée est d’utiliser la même plinthe pour toute la maison, l’idéal est de la choisir en tenant compte de la superficie de l’ensemble. En général, la taille de la plinthe choisie doit suivre la taille de la propriété : une petite maison appelle des plinthes basses, une maison plus grande avec de grandes pièces vous permet d’utiliser des plinthes plus hautes.

 

Comment installer des plinthes

Les pièces en MDF nécessitent de la colle blanche et des clous sans tête, tandis que les pièces en bois sont fixées avec des chevilles, des vis et des boulons. Ceux en polystyrène expansé, par contre, ne nécessitent que de la colle ou du mortier, et ceux en céramique prennent du ciment-colle et doivent être posés par un professionnel ou une personne expérimentée. D’ailleurs, il est toujours préférable de compter sur un travail professionnel, car comme en toute chose, une bonne finition nécessite des connaissances.

Comment renouveler les plinthes

Il existe de nombreuses possibilités, qu’il s’agisse de les remplacer, de les rénover ou même d’appliquer de nouvelles plinthes sur les plinthes existantes, ce qui vous permet de rénover les espaces sans avoir à retirer les anciennes plinthes. Dans ce cas, les nouvelles plinthes doivent recouvrir entièrement les plinthes existantes, c’est-à-dire que la nouvelle plinthe devra nécessairement être plus haute et aussi plus épaisse.

Dans le cas de la rénovation de plinthes en bois, la rénovation n’implique pas nécessairement leur suppression. Un prétraitement des surfaces à l’aide d’un papier de verre puis un vernissage soigneux suffisent. Cependant, dans certaines situations, la suppression complète et la pose de nouvelles plinthes seront la meilleure option, car la modification totale des plinthes finira par créer un « nouvel » espace.

 

Avec les bons produits et les bons conseils, il est possible de réaliser des rénovations rapides et de donner un nouveau visage aux différents éléments qui composent les espaces de la maison.

Posts created 4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut